... les batteries se rechargent ...
Dossier de presse Les élèves-ingénieurs de l’école HEI à Lille présenteront le prototype Hélios IV, au Mondial de l’Automobile, du 02 au 19 octobre 2014, au Parc des Expositions, Porte de Versailles 75015 Paris
Après avoir brillamment défendu les couleurs de la France au World Solar Challenge d’Australie en 2009, et accédé à la deuxième place à L’European Solar Challenge, Hélios IV, le meilleur véhicule solaire français va être présenté au grand public pendant le salon.

A partir du 02 octobre 2014, entouré de ses jeunes concepteurs – les élèves ingénieurs de l’école HEI à Lille – le prototype qui a roulé sur les routes australiennes va surprendre le public. L’énergie solaire fait de plus en plus son chemin parmi les énergies alternatives et ce qui n’était qu’un rêve hier est en passe de devenir une réalité industrielle, portée par la passion de ces jeunes élèves pour l’automobile et l’ingénierie. Lors du précédent Mondial, les voitures électriques ont suscité un engouement intense de la part des visiteurs !



Hélios V sur la route australienne en 2015 !
Depuis le début de l’année 2010, l’équipe a commencé la conception d’un nouveau prototype : Hélios V. Grâce aux retours sur expérience des différentes courses, certaines modifications importantes ont été apportées. Le cahier des charges du prototype suit les contraintes fixées par le règlement de la course australienne, le World Solar Challenge 2015. Hélios V passe de 3 à 4 roues, se rapprochant davantage des voitures traditionnelles. La surface de panneaux est agrandie pour atteindre 6 m², fournissant ainsi une plus grande puissance au moteur. 2014 est l’année de fabrication de ce véhicule solaire et 2015 celle de la fameuse course ! L’expérience acquise depuis 20 ans par l’équipe permet de gagner en fiabilité. Et enfin l’aspect stratégie, déjà vital lors du WSC 2009 et du Solar Event 2010, a été amélioré avec une nouvelle version du logiciel de télémétrie. La télémétrie sert à récupérer les informations du prototype (vitesse, consommation énergétique, production des cellules photovoltaïques, etc.). Il est mis en relation avec un autre logiciel qui exploite des données reçues d’une station météorologique. Cette dernière permet d’avoir, en temps réel, l’ensoleillement, la direction et la vitesse du vent, des paramètres influençant grandement la production et la consommation du véhicule. Tout ceci conçu par les élèves pour pouvoir donner au pilote la consigne de vitesse optimale ! Le but ultime est d’augmenter les performances de la voiture pendant la course ! Comme en Formule 1 !

17 partenaires pour faire vivre le projet
Sponsors, partenaires, entreprises, collectivités... c'est grâce à eux que ce projet vit !
Croire en l'avenir des énergies alternatives pour la société et dans le projet Hélios, c'est ce qui fait avancer chaque jour l'équipe. Cette dynamique, l’équipe la doit d'abord à ses partenaires techniques et à ses sponsors. Le projet reste ouvert à des nouveaux soutiens !
- les partenaires principaux : l’école HEI, Roadsign, Groupe Fauchille, STG
- les partenaires techniques : 3M, Diatex, Huntsman, Multi-Contact, Tektronix…

Hélios IV : un véhicule rapide et léger, tout en carbone et aluminium
Le véhicule présenté au Mondial, Hélios IV, ne mesure que 4 mètres de long pour 1,50 de large. Composé principalement de carbone et d'aluminium il ne pèse que 165kg et peut sans problèmes atteindre les 100km/h. Il est doté de 25 kg de batteries lithium polymères, d'un moteur électrique incorporé à la roue arrière et d'un panneau solaire. Le tout est assisté d'une électronique embarquée permettant de gérer au mieux la production et la consommation.

Une équipe d’élèves et de diplômés tous passionnés
Hélios est une association créée en 1992 par des élèves ingénieurs de l'école HEI de Lille, avec à son actif 4 véhicules solaires, et 6 fois l'Australie entre Darwin et Adélaïde. Depuis sa création en 1992, l’association a réalisé 4 prototypes. Celui qui est présenté, Hélios IV, a été développé conjointement avec les diplômés. C’est encore grâce à leur expérience que l’équipe actuelle a commencé la conception d’Hélios V, un prototype qui héritera du meilleur des précédents.
L'association HELIOS est indépendante du cursus et n'est constituée que d’élèves-ingénieurs. Il n'y a que quatre équipes de ce type en France. Hélios est la pionnière des équipes françaises puisqu'elle signait sa 6ème participation au WSC depuis 1996. Elle a terminé première équipe française sur cette course, en se plaçant à la 13ème place sur 36 véhicules engagés.
14 septembre 2014